L’histoire Thaurin

L'histoire du Fumé du Jura:

   Tout commence en 1965 :
   Monsieur Thaurin Noël est alors fils de boucher.Il reçu une formation de boucher charcutier dans le Haut Jura chez un de ses oncle où il resta ouvrier pendant près de 10 ans.. Grâce à cette expérience enrichissante et aux connaissances acquises jusqu'ici, il décida de s'installer à son compte en créant " Le Fumé du Jura" en 1973.
   Il choisit de se spécialiser dans la fabrication de jambons secs et saucissons.
   Pour ce faire, il lui fallait un local répondant à ses critères lui permettant de démarrer avec peu d'argent.
   C'est sur un ancien chalet de fromager que son choix s'arrêta, dans le village de Moutaine situé entre Salins les Bains et Champagnole.
   Ce chalet abandonné depuis près d'une décennie, il entreprit par conséquent des travaux dont en priorité l'abattage de l'arbre qui s'était installé dans le local où la petite fabrication allait débuter.
   C'est avec seulement 10 jambons et quelques saucisses qu'il démarra cette activité qui se développera par la suite.
   De 1973 à 1976, la progression fut évidente au regard des quantités produites, ce pourquoi Monsieur Thaurin Georges, l'un de ses frères, issu de la même formation le rejoint. Ils continuèrent à faire évoluer l'entreprise.
   Les locaux devenant trop exigus, c'est en 1980 que les frères rachetèrent un second chalet à Cernans situé sur la route de Pontarlier depuis Salins les Bains.   
   De 1980 à 1985, ils durent se mettre aux normes européennes et décidèrent de construire un atelier à Moutaine afin de regrouper en un lieu commun les deux sites de fabrication.
   En 2004,  étant dans l'obligation d'agrandir cet atelier de fabrication, ils installèrent un séchoir d'une contenance de 7000 jambons correspondant à environ 200 m².
   En 2011, le magasin de Cernans devient indépendant.
   Aujourd'hui, l'entreprise emploie 13 salariés et deux apprenties. Elle distribue ses produits dans la Franche-Comté et dans les régions limitrophes.

   A ce jour, la tradition familiale est toujours respectée puisque son fils, Stéphane se charge de perpétuer ce savoir faire familial.